Dessin d'une main qui cherche de l'aide sortant d'un tas de paperasse
Autre

L’administration française m’a tuer

Il est évident qu’avec tous les symptômes du Syndrome d’Ehlers-Danlos que j’accumule (cf. « Ma vie de SED » partie 1 et partie 2) , je ne puisse pas travailler.

J’ai fait des études pourtant. J’aurais pu devenir institutrice, et même professeure pour enfants sourds si mes études universitaires m’avaient servi à une carrière professionnelle. En l’occurrence mon DEUG de Lettres et mon niveau licence pluridisciplinaire option langage des signes me servent surtout à rédiger en bon français bien poli les multitudes de lettres de réclamations envoyées aux administrations publiques. C’est tout de même pratique d’écrire à la manière de Molière pour en venir aux faits : « bougez votre cul put*** »

Voilà voilà. Cependant, vue la lenteur des réponses obtenues, je crains que les employés ne sachent lire entre les lignes. Ou ils s’en fichent ?… Ou bien.

ezgif.com-resize.gif

Lorsque l’on est déclaré invalide, cela suggère donc une reconnaissance des difficultés pour vivre décemment de l’ayant droit, le tout étudié par les experts de la Maison Départementale des Personnes Handicapées… Mais POURQUOI bon sang, quand on n’arrive même plus à se torcher soit-même, pardonnez-moi l’expression, est-on obligé de subir un tel parcours pour le prouver ?! Vous testez notre motivation à percevoir l’Allocation d’Adulte Handicapé ? C’est ça ??

en colère.gif

Bien sûr que je suis remontée !

Et pour cause, j’ai tout de même mis 5 ans à obtenir satisfaction, en sachant que je m’en sors bien comparé à d’autres dans ma situation, tout ça pour 800€ par mois. Pardon : 840€, Monsieur notre cher président a augmenté de façon « exponentielle » l’allocation grâce aux gilets jaunes. J’ai tellement été choquée du terme « exponentielle » écrit en ROUGE sur la page d’accueil de mon compte allocataire CAF pour annoncer les 40€ par mois de revalorisation ( donnés pour qu’on se la ferme, soyons lucides !) que je suis restée prostrée, j’ai oublié d’en faire une capture d’écran. Pourtant le message valait le coup d’œil !


840€ par mois, pour vivre avec une enfant, une seule donc sans allocations pour elle. Le calcul est vite fait… Tu vois où je veux en venir ? Je crois que tout est dit. J’ai tout de même 130€ de prestation handicap pour elle puisque bien évidemment tous ses médicaments pour sa mucoviscidose ou son SED personnel ne sont pas tous remboursés…
C’est déjà bien, mais clairement dérisoire compte tenu des frais que les deux maladies engendrent !

Aujourd’hui je suis exténuée. J’ai gagné ma bataille, mais je suis à présent sur les rotules. Je dois renouveler les dossiers tous les deux ans. Beh oui ! On ne sait jamais ! Quelque fois qu’en 2 ans le SED ou la mucoviscidose se guériraient ! (Quel optimisme!) Il faut donc refaire chaque spécialiste pour obtenir un compte rendu de chaque symptôme pour TOUT justifier. Les spécialistes se font rares dans ma région, le délais des consultations est extrêmement long. Quand par chance le dossier est bouclé et déposé pour étude à la MDPH, il leur faut 6 mois pour étudier afin de cocher la case « renouvellement des prestations. » 6 mois ! 6 mois où pendant ce temps je ne perçois plus aucun revenu… AUCUN.

Je suis restée 6 mois coincée dans une faille administrative. « il faut attendre » « il fallait s’y prendre avant » :

Dis ça à mon cardiologue surbooké il va être content de l’entendre !

too much.gif

Comment j’ai fait ?
J’ai revendu toutes mes affaires…

Les petits boulots (comme tondre les gazons des voisins), ce n’est pas possible pour moi ! J’ai donc vécu 6 mois sans un seul euro, me démenant pour trouver comment payer mes factures. Je peux t’assurer que de devoir vendre les jouets de ton enfant pour payer ton loyer fiche un sacré coup au moral.

Le marché des crypto-monnaies s’est écroulé à ce moment là. Pour bien m’achever ! J’ai donc vendu mes appareils de confort et de surveillance pour ma maladie, (type matelas anti-escarres, fauteuil coquille électrique, montre de surveillance cardiaque, etc. …) Tout ça m’a permis de garder un toit sur la tête mais j’ai dû sacrifier certaines choses : ma mutuelle et les factures d’énergie. ( C’est toujours dans ces moments là qu’arrive une tuile… qu’on trouve une petite cellule cancéreuse… Comme c’est cher une biopsie !!! Et les huissiers se fichent bien que l’on t’ait troué de partout comme une passoire, une facture reste une facture !).

Je suis vraiment tombée de Charybde en Scylla.

J’arrive à remonter la pente tout doucement. Je rembourse petit à petit. Cependant mon fournisseur d’électricité a jugé que j’étais trop longue «  »oui mais le cardiologue était surbooké donc mon dossier en retard et… »
Rien à faire que je sois sous oxygène alimenté par un compresseur relié à la prise de courant, ou que mon fauteuil roulant électrique doive recharger ses batteries… Ils veulent leur argent.

cut.gif

Le type est arrivé un jour sans prévenir prêt à couper le fil…

Alors je demande « Est-ce légal de couper l’électricité entraînant la mort de quelqu’un qui a besoin d’oxygène ? « .

Sa réponse m’a liquéfiée « vous avez un CERFA ? »

Un quoi quoi quoi ?


Ce serait d’après lui un papier officiel que fournit le gouvernement sur demande du médecin pour attester que la personne est sous oxygène. Non, le tuyau dans le nez ne suffit pas comme preuve ,d’après l’employé d’ENGIE qui n’a pas voulu donner son nom pour que je porte plainte pour non-assistance en personne en danger. Il n’est pas très coopératif mais il m’a laissé un délais de 48h pour trouver le-dit papier.
L’assistante sociale ? Elle a mis en place il y a quelques mois une aide « FSE » : Fonds Solidarité Energie, mais ENGIE n’a jamais reçu l’argent. LA grande question est donc : « dans quelle poche cet argent a-t-il donc atterri ?

Paniquer ?? Pour quoi faire ? Ces moments de pression sont mon quotidien !


Il y a beaucoup d’idées reçus concernant les aides. J’entends souvent des atrocités concernant les « assistés » de la république, et je peux t’assurer que d’entendre au quotidien que tu es un boulet de la société, que c’est à cause de toi que les gens se lèvent chaque matin pour bosser et y laisser des cotisations à n’en plus finir pour que tu aies le luxe de rester dans ton canapé devant les feux de l’amour, c’est une double-peine ! Ô comme j’aimerais prendre ta place et te laisser la mienne ! En général quand j’ajoute « ah oui mais si tu prends ma place c’est avec tout le package ! La maladie et ses douleurs avec ! » Bizarrement chaque-fois les gens se rétractent…

Je vais donc casser une idée reçue aujourd’hui :

NON ! Etre bénéficiaire des minima sociaux n’est pas un luxe !

Non, quand le RSA, ou l’AAH, ou les « alloc' » sont versés, nous ne courrons pas tous acheter des télés et des clopes !

La CMU ? « Elle paye tout ! » Quelle est ta définition de TOUT ?


Ce qu’elle paye ?
– Les lunettes premiers prix avec le verre bas de gamme, sans anti-rayure, sans anti-reflet, sans filtre sans RIEN.
– Un fauteuil roulant qui grince et qui est tellement lourd que tu n’as pas suffisamment de force dans les bras pour faire tourner les roulements défectueux.
– Les dents ? Non. Pas de dents. Un détartrage à la limite, mais si tu viens à les perdre, n’espère pas en avoir des nouvelles. Tu auras intérêt à très vite t’habituer à la purée en flocon d’Aldi (tu n’auras pas les moyens de te payer de la purée Mousseline avec ton AAH tu rêves !)

Bref, obtenir un minimum pour survivre est très difficile. Quand par chance tu arrives au bout de la procédure, il faut lutter pour le garder. Vivre décemment quand on a l’impossibilité de travailler est une gageure. L’arrivée de la numérisation devait régler le problème.
La bonne blague.

Tu as déjà vu les 12 travaux d’Astérix ? Et bien je t’assure que ce n’est pas une caricature ! C’est exactement l’administration française, trait pour trait!

Je dois te laisser là, j’ai mon renouvellement de droits à l’AAH à rédiger. En attendant, tu sais où je pourrais trouver le formulaire bleu pour le laisser-passer A38 ?

le guichet 2.gif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *